Inspectrice générale de l’USAID : le signalement rapide des cas de fraude et d’abus est essentiel dans le cadre des programmes d’aide humanitaire

La table ronde de surveillance de l »OIG souligne auprès des ONG les enseignements et tactiques de lutte contre la fraude

WASHINGTON, 25 juillet 2018 /PRNewswire/ — L »inspectrice générale de l »Agence américaine pour le développement international (U.S. Agency for International Development, USAID) a réuni les représentants de plus de 50 organisations non gouvernementales (ONG), afin de discuter des moyens de lutter contre la fraude, le gaspillage et les abus dans le cadre des programmes d »aide humanitaire. La table ronde organisée sur une journée a fourni des informations sur l »évolution des tendances en matière de fraude, sur l »atténuation du risque de détournement de fonds, ainsi que sur le soutien important à des groupes terroristes et autres groupes armés, et sur la résolution des accusations d »abus sexuel et d »exploitation des bénéficiaires de l »aide. L »événement a souligné l »importance du signalement dans les plus brefs délais de toute suspicion de fraude, de gaspillage et d »abus dans le cadre des programmes de l »USAID auprès du Bureau de l »inspectrice générale (Office of Inspector General, OIG).

« La table ronde d »aujourd »hui illustre le rôle important des agents de mise en œuvre de l »USAID dans l »enrayement et la prévention de la fraude, du gaspillage et des abus dans le secteur », a déclaré Ann Calvaresi Barr, inspectrice générale de l »USAID. « Leur vigilance en première ligne de chaque réponse humanitaire est indispensable pour nous aider à combattre les abus susceptibles de porter préjudice aux personnes auxquelles s »adressent précisément ces programmes d »aide. »

Les programmes d »aide humanitaire sont confrontés à des défis significatifs croissants, notamment des manœuvres de fraude et de corruption en perpétuelle évolution, à la fois de la part de groupes criminels organisés et d »individus opportunistes. Lors de la table ronde d »aujourd »hui, les agents spéciaux de l »OIG ont décrit les tendances en matière de fraude ainsi que les risques qui menacent la délivrance effective de l »aide et des approvisionnements de secours en cas de crise humanitaire. Ceux-ci incluent :

  • Détournement vers des groupes armés — un groupe terroriste ou autre groupe armé restreint ou réoriente la délivrance des approvisionnements humanitaires au détriment des bénéficiaires visés, et le détournement de fonds humanitaires vers ces groupes peut alimenter un conflit ;
  • Employés ou bénéficiaires fantômes — un individu ou une organisation facture à des donateurs des effectifs ou des bénéficiaires inexistants ; et
  • Substitution de produits — un fournisseur remplace les marchandises promises par un article similaire de valeur inférieure, tout en percevant le paiement de l »article de valeur supérieure.

Ces manœuvres ainsi que d »autres peuvent aboutir à une aide inférieure — ou à une aide de valeur inférieure — délivrée aux bénéficiaires visés, en mettant des vies en danger, tout en enrichissant ceux qui profitent des efforts de secours financés par les États-Unis.

Les agents de mise en œuvre de l »USAID travaillant en première ligne de la réponse humanitaire peuvent souvent identifier et signaler des signes précoces de fraude, de gaspillage et d »abus auprès des autorités américaines. Conformément aux réglementations américaines, y compris celles prévues par l »USAID, les agents de mise en œuvre doivent signaler toute suspicion de violation, notamment les accusations d »inconduite sexuelle, auprès de l »OIG de l »USAID. Lors de la table ronde d »aujourd »hui, les participants ont reçu le tout dernier guide de sensibilisation autour de la fraude de l »OIG, intitulé Compliance and Fraud Prevention: A Pocket Guide for Program Implementers (Conformité et prévention des fraudes : un livre de poche pour les agents de mise en œuvre de programmes). Le guide est disponible sur le site Web public de l »OIG (https://oig.usaid.gov/). 

Lors de la table ronde, Dan Altman, inspecteur général adjoint des investigations, a présenté les enseignements tirés des récentes investigations de l »OIG. Ces enseignements ont révélé l »importance d »un auto-signalement précoce des fraudes, du gaspillage ou des abus affectant les programmes financés par l »USAID auprès de l »USAID et de l »OIG, notamment la divulgation dans les plus brefs délais de toute allégation d »exploitation ou d »abus sexuel commis par des employés d »ONG. « Les agents de mise en œuvre doivent comprendre les manœuvres de fraude et la manière dont leur organisation — et l »ensemble de la communauté d »aide — est menacée par les agissements et comportements frauduleux et abusifs », a déclaré M. Altman. « L »OIG entend poursuivre ce dialogue afin que chacun sache ce qu »il convient de rechercher, ainsi que comment et quand le signaler. »

La table ronde a également fait intervenir un groupe de discussion réunissant plusieurs représentants principaux de l »OIG, ainsi que le Bureau du conseiller général, la division de conformité et l »Alliance d »action pour la prévention de l »inconduite sexuelle de l »OIG. L »alliance est une alliance intra-agence chargée de mener les principaux travaux de l »USAID dans le cadre de la résolution de l »inconduite sexuelle sous toutes ses formes, notamment le harcèlement, l »exploitation sexuelle et les abus.

La mission globale de l »OIG de l »USAID consiste à préserver et renforcer l »assistance étrangère américaine via une surveillance opportune, pertinente et impactante, qui inclut des investigations et des audits. L »OIG joue un rôle essentiel dans la surveillance des « opérations de contingence à l »étranger », qui constituent des réponses coordonnées du gouvernement américain recourant à des moyens militaires et diplomatiques, ainsi que dans l »aide internationale, pour résoudre certaines crises à l »étranger. Le Bureau des investigations de l »OIG privilégie les efforts visant à détecter, dissuader et neutraliser le crime organisé ciblant les opérations humanitaires de l »USAID, et s »engage plus particulièrement à répondre aux accusations d »exploitation et d »abus sexuel. L »OIG organise des réunions sur la sensibilisation aux fraudes à travers le monde, afin d »informer en permanence le personnel des agences et les agents de mise en œuvre sur les manœuvres de fraude, ainsi que sur la manière de les empêcher et d »y répondre.

Les employés, cocontractants, boursiers et bénéficiaires de l »USAID peuvent signaler des suspicions de cas de fraude, de gaspillage ou d »abus auprès de l »OIG de l »USAID via son site Web public, ou en utilisant les informations ci-dessous : 

Téléphone
1 (800) 230-6539 ou (202) 712-1023

E-mail
ig.hotline@usaid.gov

Adresse
U.S. Agency for International Development
Office of Inspector General
P.O. Box 657
Washington, D.C., 20044-0657
États-Unis

Service de presse : 202-712-1150
http://oig.usaid.gov/

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi